Top Ad unit 728 × 90

Quand le patrimoine rencontre le punk

Une nouvelle étonnante vient secouer le milieu de la musique punk et surtout du patrimoine anglais. 


Voir le mot "punk" et "patrimoine" dans la même phrase est déroutant mais il y a bien une raison valable : le repère londonien du groupe de punk "The Sex Pistols" vient d'être classé au patrimoine historique par l'organisme de protection du patrimoine Historic England. 


Les Sex Pistols (Johnny Rotten, Steve Jones, Paul Cook, Sid Vicious et Malcolm Mclaren) signant leur contrat de disque chez A&M Records devant Buckingham Palace en 1977

Deux bâtiments du 6 Denmark Street datant du XVIème siècle à Soho viennent d'être classés Grade II*, appellation exclusivement réservée aux bâtiments et monuments ayant un intérêt culturel et historique. En effet, seuls ces deux bâtiments, construits entre 1686 et 1691, sont encore debout dans cette rue. Ils auraient été construits pour la classe moyenne dans le quartier de Soho, devenu au XVIIIe un véritable bidonville, ne permettant pas d'entretenir convenablement les bâtis. Le quartier, aussi appelé "Tin Pan Alley" est connu pour être l'endroit où les Rolling Stones ont enregistré leur premier album et où, entre autres, Elton John écrivit sur un toit, "Your Song". 

Le N°6 de la Denmark Street - ©Historic England

Habité au milieu des années 70 par les Sex Pistols, l'appartement qui se trouve au n°6 se voit être devenu un haut lieu de l'histoire et du patrimoine muscial. Sur les murs, on peut voir s'écrire l'histoire des débuts du punk à Londres grâce aux graffitis laissés par Johnny Rotten, le chanteur originel du groupe. On peut même y lire la phrase « DEPRESSED MISERABLE TIRED ILL SICK BOOED & BORED ».

Dessin de Johnny Rotten représentant le manager des Sex Pistols, Malcom Mc Laren - ©Historic England

Toutefois, cette classification n'est pas au goût de tout le monde, surtout pour les descendants du punk. Le mouvement, prônant le slogan "No Future" (Pas de futur), ne soutient pas ce type d'initiative. Afin de justifier son intention, Posy Metz, la consultante de l'Historic England, a déclaré au Guardian ne pas voir de contradiction dans la préservation du patrimoine bâti et le combat mené par l'idéologie punk : 

"L'intérêt de cette liste est de signaler l'importance historique et culturelle des choses et je pense que le punk fait partie intégrante de notre histoire culturelle. L'inclure dans cette liste est un moyen de reconnaitre son importance. [...] Le punk peut nous apprendre beaucoup de choses sur nos vies modernes en terme de liberté d'expression et de non-conformisme. C'est important que ces choses soient comprises et mises en valeur."

Graffitis dans l'appartement des Sex Pistols - Capture d'écran Youtube
En cette année du punk à Londres, Joe Corré, le fils du manager des Sex Pistols Malcolm Mc Laren (décédé en 2010), a menacé de brûler la collection de clichés punk de son père, estimée à plus de 6 millions d'euros, le 26 novembre prochain. Cette date est symbolique puisqu'elle célébrera les 40 ans de la sortie du single des Sex Pistols "Anarchy in the UK" qui fit grand bruit lors de sa sortie en Angleterre. Joe Corré justifie son intention par le fait que le punk est devenu trop mainstream et qu'il aurait perdu tout son essence : "Plutôt qu’un mouvement prônant le changement, le punk est devenu une put**n de relique ou un acte d’hommage".

Quand le patrimoine rencontre le punk Reviewed by Eva on 10:01 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Le blog Dartagnans © 2014 - 2015

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.