Top Ad unit 728 × 90

Fort Mutzig, la plus grande forteresse d'Europe

Mutzig_Dartagnans
Le fort de Mutzig - @Thomas Bresson (Flickr)

Le fort de Mutzig, bâti entre les communes de Mutzig et Molsheim, est la plus grande forteresse d'Europe, autant en terme de superficie que pour son histoire. Etalé sur 254 hectares et ayant une surface sous-sol de 40 000 mètres carré, le fort de Mutzig fut érigé en 1893, décision de l'empereur allemand Guillaume II (Feste Kaiser Wilhelm II en allemand) prise suite à la guerre franco-allemande de 1870-1871. L'Alsace autrefois allemande, il eut pour rôle de barrer la route entre les Vosges et Strasbourg de toute offensive française. Le fort s'agrandit d'année en année pour devenir la plus grande fortification allemande de l'époque, avec près de cinquante ouvrages divers le composant et 30 tourelles d’artillerie.


Le fort de Mutzig - @Thomas Bresson (Flickr)

C'est lors de la construction de ce fort qu'ont été expérimentées les premières techniques modernes de fortification : l'utilisation du béton, la première installation de centrales électriques dans un fort ou encore le cuirassement en acier au nickel des tourelles. C'est également le premier fort ayant un plan dit "éclaté" ; en effet, à l'époque, les forts étaient dits "concentrés", c'est-à-dire érigés au même endroit. Ici, le fort de Mutzig est composé de bâtiments plus petits, étalés sur les 254 hectares de l'aire. 

Le fort de Mutzig - @Thomas Bresson (Flickr)

Le fort n'a cependant jamais servi au combat, il a parfaitement rempli sa mission qui consistait précisément à interdire toute offensive en Alsace, son effet dissuasif a étét déterminant. La capacité de loger 7000 hommes explique également que le fort a servi de camp de prisonniers, russes de 1915 à 1918 et de 1942 à 1944, puis allemands de 1945 à 1946. Le Fort de Mutzig est le prototype des fortifications du 20ème siècle : Qingdao (Tsing tau), les festen de Metz-Thionville, la Ligne Maginot, le Oder-Warthe Bogen, le Westwall, le Mur de l'Atlantique, etc.

Le fort de Mutzig - @Thomas Bresson (Flickr)

Entretien avec Bernard Bour, président de l'association franco-allemande "Fort de Mutzig" 


  • À quand remonte votre première visite au fort de Mutzig ? Quel a été votre impression sur ce morceau de l'histoire alsacienne ?  

Ma première visite au fort remonte au début des années 1960,  mon père travaillait au fort. Pour un jeune garçon, un lieu souterrain est un terrain de jeu, d’exploration et d’aventure extraordinaire, d’autant plus qu’il était officiellement interdit d’y aller !



  • L'histoire du Fort de Mutzig est représentative du passé tumultueux de la région Alsacienne mais est également un symbole de la rencontre franco-allemande. Pouvez-vous nous en dire davantage sur la restauration du fort, permise par l'association du Fort de Mutzig ? Est-ce vous qui êtes à l'origine de l'association ?

Mon itinéraire personnel a été beaucoup influencé par mon attirance pour ce site sur lequel n’existait aucune publication, seul des rumeurs fausses pour la plupart d’entre elles. J’ai d’abord commencé, après pris conscience que le pillage et le vandalisme faisait disparaitre nombre d’éléments portant des inscriptions, plaques de fabricants, etc., de démonter un exemplaire de chaque plaque, quelques éléments techniques et même avec l’aide d’amis des objets plus lourds comme un canon de 57mm. J’ai ensuite commencé à constituer un fond photographique des ouvrages et des équipements. Puis a émergé le projet, avec un ami allemand, Günther Fischer, passionné de fortifications et mon mentor en matière de recherche historique, de rédiger et de publier un livre consacré à ce fort. Ce livre est paru en 1981 et lorsqu’il a été disponible il a bien entendu fait découvrir à beaucoup de personnes l’intérêt historique et patrimonial de ce site. Le sous-préfet de Molsheim m’a proposé, après une longue visite sur place, de monter un projet de sauvegarde qui a été accepté par le gouverneur militaire de Strasbourg. L’action de restauration a débuté en décembre 1984 avec une poignée de bénévoles. Ce groupe s’est renforcé et enrichi par l’arrivée de nouveaux membres français mais également allemands. Nous avons décidés d’un commun accord de positionner notre action dans un contexte systématiquement franco-allemand. Tout nous y conduisait : la rencontre de bénévoles français et allemands mais le lieu lui-même, une fortification allemande en France ne peut être présentée intelligemment qu’avec un éclairage commun. Par extension, la dimension européenne s’est également imposée comme réflexion historique globale mais aussi une réflexion quasi philosophique sur la logique de guerre incroyablement incarnée par cette gigantesque fortification, prototype de la fortification moderne jusqu’en 1944.
Vaste projet, vous en conviendrez.

Le fort de Mutzig - @Thomas Bresson (Flickr)
  •  Le fort de Mutzig est un lieu incontournable du tourisme de mémoire en Alsace. Avez-vous remarqué ces dernières années un regain d'intérêt pour le patrimoine en général ? Et pour le tourisme de mémoire ?

La restauration d’un tel site pose des problèmes techniques et politiques énormes. Nous avons réussi contre vents et marées à rester fidèle à notre projet initial (cf. point précédent). Avec des crises importantes avec l’armée mais qui ont toujours été solutionnées grâce à l’intervention d’appuis politiques. Depuis le début du 21ème siècle nous avons réussi à force de communication à faire connaitre le Fort de Mutzig – Feste Kaiser Wilhelm II, à augmenter l’audience et la fréquentation. Nous sommes passés de 6 000 visiteurs par an à près de 30 000 aujourd’hui. Nous exerçons progressivement une influence sur la lecture de l’histoire franco-allemande, notamment ici en Alsace, province ou Land fondamentalement franco-allemande. Pour nous le challenge consiste à montrer que l’Europe est la seule protection possible contre le délire du nationalisme qui  a provoqué deux guerres mondiales. Le tourisme de « mémoire » n’a pas de sens à nos yeux, ce concept est intraduisible en allemand et cache un petit relent de nationalisme ; nous parlons de tourisme d’Histoire. 

  • Dartagnans est une plateforme de financement participatif qui permet à tout individu de venir en aide au patrimoine grâce au financement participatif. Pensez-vous que le numérique aide-t-il à la prise de conscience du danger dans le patrimoine bâti ? 

Le numérique, au sens large du terme, révolutionne tous les domaines de la communication, publications, publicité, recherche, etc. Le patrimoine bénéficie lui aussi de cette révolution, la liste des possibilités est énorme et tous les jours de nouvelles opportunités se font jour. Un exemple tout récent, nous allons réaliser avec une société spécialisée une numérisation en 3D de tous les ouvrages restaurés ; ceci nous permettra de concevoir une visite virtuelle avec réalité augmentée, de disposer d’une base de travail technique plus performante, etc. Un autre exemple est l’augmentation de la visibilité de notre site par les commentaires en ligne sur Tripadvisor. Notre politique de visites guidées uniquement, c’est-à-dire qui privilégie la qualité, est incroyablement récompensée par les commentaires très positifs que nos visiteurs rédigent sur ce site et génère un nombre de plus en plus important de nouveaux visiteurs. Nous sommes classés 3ème site touristique dans le Bas-Rhin et 7ème en Alsace.

  • Quel est votre vision du patrimoine alsacien en 2016 ? Y-a-t-il plus de monuments à sauver, ou au contraire y-a-t-il une prise de conscience ? 

De nombreux acteurs se passionnent et s’engagent pour notre patrimoine en Alsace. Pêle-mêle : la fondation du Patrimoine, je suis délégué technique, la route de Châteaux-forts, les associations en charge de sites fortifiés, etc. Les labels Centenaire 14-18 au niveau national mais aussi régional ont également permis une augmentation de la visibilité des sites.

Le fort de Mutzig - @Claude Martin



Fort Mutzig, la plus grande forteresse d'Europe Reviewed by Charles D. Bishop on 05:52 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Le blog Dartagnans © 2014 - 2015

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.