Top Ad unit 728 × 90

Le château de Vaux-le-Vicomte, entre passion et disgrâce

Le château de Vaux-le-Vicomte, entre passion et disgrâce

Le somptueux château de Vaux-le-Vicomte doit son incroyable histoire à Nicolas Fouquet, qui n'a malheureusement pas connu le même destin. 

Façade du château de Vaux-le-Vicomte - ©Guillaume Speurt (Flickr)

On doit le château de Vaux-le-Vicomte à une figure iconique du domaine... Nicolas Fouquet, rachète en 1641 le domaine de Vaux-le-Vicomte composé d'un petit château et d'une ferme à François Lottin de Charny. Il choisit cet endroit pour son emplacement stratégique entre le château de Vincennes et celui de Fontainebleau. Nicolas Fouquet entreprend de grands travaux sur le domaine et rachète l'ensemble des terres autour du domaine pour étendre ses constructions. 

Nicolas Fouquet

Fouquet est nommé en 1653 "surintendant des finances" par le cardinal Mazarin. Ainsi débutent les travaux pour ériger un château exceptionnel sur les vastes terres qu'il a acheté. Il commande l'ouvrage à Daniel Gittard, qui en 1656 achève les fondements du château. Mais le chantier est chargé à l'architecte Louis le Vau car Gittard a livré un devis trop cher pour Fouquet. Le Nôtre est nommé pour s'occuper des jardins et Charles le Brun pour la décoration intérieur. En 1658, les toitures sont déjà terminées. Pour aller aussi rapidement, une légende dit qu'environ 1800 ouvriers ont travaillé sur l'ouvrage. 


Plan de Vaux-le-Vicomte


Mais la construction de Vaux-le-Vicomte suscite des interrogations et des jalousies à la cour du Roi Soleil. Bien que très fidèle à son roi, Nicolas est discrédité aux yeux de Louis XIV par son ennemi juré Jean Baptiste Colbert, qui monte un complot contre lui. 
C'est lors d'une réception organisée le 12 juillet 1661 pour recevoir Louis XIV, curieux de voir les lieux, que Fouquet sera accusé de détourner de l'argent pour construire ce somptueux château. Il sera arrêté le 5 septembre à Nantes, par le mousquetaire d'Artagnans. 
Tenu pour mort, il n'est que banni de la cour royale et meurt le 3 avril 1680 à la forteresse de Pignerol. Le roi le détestait tellement qu'on ne saura même pas où il sera inhumé. Le château est alors mis en vente en 1705.

Le château de Vaux-le-Vicomte - ©Corentin Foucaut (Flickr)
C'est Claude-Louis-Hector de Villars, Maréchal et Pair de France qui l'achète sans même le visiter.
Il est revendu au Duc de Praslin en 1764 avant qu'il soit laissé à l'abandon. C'est en 1875 que le château est mis aux enchères et qu'Alfred Sommier l'achète pour le restaurer. Aujourd'hui, ce sont les descendants directs de cet amateur d'art qui s'occupe toujours du château, Patrice et Cristina de Vogüé. 

Le château de Vaux-le-Vicomte, entre passion et disgrâce Reviewed by Eva on 04:29 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Le blog Dartagnans © 2014 - 2015

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.